GRANDE PANTHERE LEOPARD ROYAUME DU BENIN NIGERIA 35CM -ART AFRICAIN-964

Bronze Africain - Statue Africaine en bronze
964
Bronze Africain - Statue Africaine-Art Africain.co
DEJA VENDU
    Délai de livraison:2-5 jours sauf Point relais
  • Description
GRANDE PANTHERE LEOPARD

SYMBOLE DE LA FORCE DANS LE ROYAUME IFE DU BENIN

100 % ARTISANAL

Il s'agit d'une pièce en Bronze réalisée à la main par un artisan forgeron selon la technique de la cire perdue.
Le bronze d’art à la cire perdue est avant tout une technique de reproduction liée à la sculpture.

La fonte en métal d’objets artistiques remonte à la nuit des temps .

C’est en effet depuis l’âge du bronze que l’homme a travaillé les métaux à des fins soit utilitaires, soit ornementales.
Depuis lors, le développement de ces techniques et plus singulièrement de la fonte est toujours d'actualité .

Les générations de fondeurs se sont succédées en apportant à vrai dire peu de transformations majeures à l’art de la fonte de la cire perdue en particulier.

Dans son essence, la fonte de la cire perdue est extrêmement simple: l’objet à reproduire en métal est soit modelé en cire pour des objets petits et pleins, soit façonné en cire autour d’un noyau en argile (banko) pour des pièces plus grandes et creuses.

En rentrant dans les détails du procédé de la cire perdue , nous savons que les petits objets pleins sont entièrement façonnés en cire.
Une fois que le modèle voulu est obtenu, on prépare deux types de banko pour le moulage.

Le premier type de banko se prépare comme suit:

-du banko bien sec, pilé et tamisé, du charbon de bois pilé et tamisé, du son de riz tamisé.
Le tout mélangé à de la toile de jute ou du crottin de cheval en ajoutant un peu d’eau pour obtenir du banko pâteux.

Le deuxième type de banko se compose de banko sec, du son de riz, de toile de jute ou du crottin de cheval,de l’eau pour obtenir du banko pâteux.

C’est seulement la composition du banko du noyau qui diffère.
Il est mixé avec de la paille, du son de riz et un peu d’eau.

Pour le moulage, on recouvre l’objet d’une fine couche du premier type de banko; une fois séché, on remet une deuxième couche plus épaisse du second type de banko et après ces deux couches de banko, on chauffe le moule et la cire fond.
A la place de cette cire, on coule le bronze.
Après la coulée du bronze, on laisse le métal se solidifier.
On brise ensuite le moule pour obtenir l’objet et on passe à la finition.

Cette technique de la cire perdue avec le moulage en banko permet à chaque fois d’avoir un objet unique.

En ce qui concerne la patine de l'oeuvre :
La patine est une teinte déposée à la surface du bronze.
Ce n’est pas tout à fait une peinture et dans certains cas pas du tout.

En Afrique trois façons principales de colorer la peau du bronze: l’écorce de
néré, l’enterrage, le feu fumant.

L’écorce de néré: le néré est un arbre africain de la famille des acacias.
La sculpture en bronze est plongée dans une décoction d’écorce.
Chauffé pendant quelques temps le bronze ressort habillé d’un brun rougeâtre assez doux.

L’enterrage: la pratique de l’enterrage correspond à la couleur vert-de-gris. Dans un premier temps un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur est creusé dans le sol. Puis la sculpture y est déposée.
On rebouche le trou, ne pas oublier de repérer l’emplacement.
Dans un deuxième temps, il faut songer à uriner (ou faire uriner) quotidiennement sur le monticule.
Compter trois semaines pour voir les premières traces de vert-de-gris et sentir les odeurs nauséabondes.
Plus le traitement continue et plus le vert-de gris envahit la surface du métal.
Quand on ressort la sculpture on la rince.
Opération terminée.
La couleur n’est pas déposée sur le bronze.
Si on raye la sculpture l’éclat métallique réapparait.
Notons qu’une abondance de pluie ralentit le processus.

Le feu fumant : on le choisit pour obtenir les bruns mordorés, les noirs denses et toute la gamme entre ces extrêmes.
Tout simplement il s’agit d’enfumer notre sculpture en faisant un feu “médiocre”.
On prend tout ce qui fume, paille humide, herbe fraichement coupée, brindilles vertes.
La sculpture de bronze est déposée sur le feu.
De temps en temps elle est déplacée et retournée.
La fumée colore progressivement le métal.
Le stratagème de mettre un grillage à 10 cm de notre générateur de fumée est valable.

La quatrième patine est celle du temps, elle se fait seule sans intervention.
Simple.

En passant un peu de cire diluée (ou de la cire d’ameublement) sur notre
sculpture cela l’enrobera d’un film protecteur et lui donnera un éclat soyeux
après le passage d’un chiffon doux.

On commence par la cire et on finit par la cire.
Merci à Abou TRAORE et ses proches amis


DESCRIPTIF DE NOTRE PANTHERE


Hauteur : 38 cm+/-
Longueur : 35 cm environ
Largeur : 10 cm -/-


Poids : 3800 g environ
REF 120814/964